Les Suisses ne laissent pas le coronavirus gâcher leur voyage

02.02.20 / De A comme Algérie à Z comme Zimbabwe, en passant par M comme Martinique: la FESPO respectait cette année parfaitement sa devise «World of Travel». Quelque 600 exposants ont présenté du 30 janvier au 2 février les plus belles destinations au monde. Les visiteurs ont aimé la large offre proposée et sont venus en nombre à la FESPO: le GROUPE BERNEXPO, société organisatrice, a comptabilisé plus de 60 000 entrées.

Il ne se passe pas une seule journée sans que les journaux locaux ne publient un article sur le coronavirus. La ville de Wuhan, située dans la province d’Hubei au centre de la Chine, est toujours placée en quarantaine. Les feux de brousse en Australie occupent aussi le devant de la scène médiatique suisse. «C’est précisément dans ce genre de période qu’il est important pour les passionnés de voyage de pouvoir échanger directement avec des spécialistes. Quelque 1 200 expertes et experts, répartis sur 600 stands, se tiennent à disposition au cours de la FESPO pour répondre à toutes les questions. Aucune manifestation sur le thème des voyages ne réunit en Suisse un tel niveau de compétences en un seul et même lieu», résume Stephan Amstad, directeur du salon. Et d’ajouter: «On se rend bien compte que les rapports sur le coronavirus préoccupent les visiteurs de la FESPO, mais ceux-ci ne renoncent pour autant à voyager vers des contrées lointaines.» Autre sujet constamment au cœur des discussions dans le secteur des voyages: le climat et le sentiment de honte à l’idée de prendre l’avion. Selon Stephan Amstad, les visiteurs sont davantage inquiets pour le climat et mieux informés, et ils se montrent plus critiques à l’égard des offres proposées. Il est par conséquent important pour les organisateurs de voyages de promouvoir des solutions innovantes. «Notre branche est directement liée à la nature et à sa pureté. Je suis convaincu que le tourisme durable va continuer à prendre de l’ampleur dans les années à venir.» Le directeur du salon voit d’un œil positif le changement qui a lieu dans le secteur des croisières, de plus en plus décriées ces dernières années par les activistes environnementaux. «Malgré les débats sur le climat, les croisières restent appréciées. Je me réjouis tout de même que les offres soit de plus en plus respectueuses de l’environnement. Il existe par exemple des prestataires qui misent sur des carburants plus écologiques.» Autre grande tendance: les randonnées et trekkings dans des territoires isolés.


Arrêter le tourisme de masse, privilégier les voyages individuels
Ras el Khaïmah (R.A.K.), le pays de cette année, tire également profit de cette évolution. Le plus septentrional des sept Émirats arabes unis est décrit comme un joyau caché. «La coopération avec la société organisatrice de la FESPO a été fantastique. Nous n’étions jusque-là que peu connus en Suisse. Notre présence a permis de changer cela. Nous avons pu finaliser diverses réservations au cours des quatre jours de la manifestation et nous serons ravis d’accueillir très bientôt le public de la FESPO à Ras el Khaïmah», conclut Mohamed Khater, Director Tourism Development R.A.K. De nombreux contacts ont également été noués sur le stand de l’Italie, qui pouvait se targuer de posséder la plus grande surface de stand de cette édition. «Nous sommes extrêmement satisfaits de notre présence. Notre stand a été largement fréquenté et nous avons une fois de plus enthousiasmé la population suisse par la beauté de notre pays», déclare Bianca Bartalena, intervenante à l’ENIT à Zurich.


Golfmesse, un franc succès
Fin novembre déjà, Golfmesse affichait complet. Quelque 160 exposants présentaient au cours de la FESPO les plus belles destinations, les équipements les plus modernes et les accessoires les plus en vogue. «Golfmesse vivait sa première édition il y a de cela dix ans, avec une soixantaine d’exposants. Je suis pleinement satisfait de notre croissance continue au cours des dernières années et du fait que nous puissions offrir cette année aux visiteurs un tel concentré de compétences», déclare l’organisateur Roland Caprez. Les points forts ont été les suivants: le driving range d’une longueur de 42 mètres et le golf-forum. Rüdiger Böhm, entre autres, a partagé avec le public son histoire personnelle. L’intervenant principal et coach en motivation a raconté comment il s’est battu, après un grave accident, pour continuer à vivre et connaître le succès dans le golf malgré son handicap.

Partenaires

BERNEXPO AG   Mingerstrasse 6   CH-3000 Berne

youtubetwitterfacebook